AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 99 éme jours de Sylvia Marks & de Mick Porter

Aller en bas 
AuteurMessage
Anthony Tudor

tudor » le diable, c'est moi !
tudor » le diable, c'est moi !
avatar

➝ Messages : 506
Age : 40

Dossier
Compétences:
Missions:

MessageSujet: 99 éme jours de Sylvia Marks & de Mick Porter   Lun 24 Jan 2011 - 14:33

A l'origine, il y a la fermeture, après 10 siècles d'usage, du cimetière des Saints-Innocents, qui se situait dans le quartier des Halles. Son insalubrité, et son encombrement ont été à la source des cette fermeture. Alors que certains médecins de l'académie de Paris l'avaient fait signaler 200 ans auparavant (1554), ce n'est qu'en 1737 que l'Académie Royale des sciences confirma les craintes exprimées. Les plaintes des riverains, auxquelles s'ajoutait le déversement d'ordures, vinrent couronner le tout. Et en 1780, l'effondrement d'un mur accolé au cimetière de la rue de la Lingerie, qui céda sous la poussée d'une fosse commune, fut l'élément déclencheur qui permit aux autorités de décider de la fermeture du site sur le champ. Fut agrandi par la suite, à ce même emplacement, le marché des Halles qui manquait cruellement de place, et dont les étalages côtoyaient de trop près l'insalubrité du cimetière des Innocents.
La décision fut prise d'exhumer les ossements afin de les transférer dans les carrières abandonnées des alentours de Paris. Les autorités portèrent leur choix sur celles se trouvant près de la place Denfert-Rochereau, dans le 14e arrondissement, plus précisément au lieu-dit la "Tombe Issoire". C'est ainsi que nuitamment, pendant près de 20 ans, dix siècles d'ossements des différents cimetières parisiens furent transférés dans les anciennes galeries.Dès le début du XIXe siècle, les Catacombes devinrent accessibles au public. Elles suscitèrent un grand engouement et la curiosité du public fut étonnante. Elles attirèrent un public nombreux et parfois prestigieux tels François Ier, empereur d’Autriche, qui les visita en 1814 ou encore Napoléon III qui y descendit en 1860 avec son fils, le Prince impérial.
Aujourd'hui, les Catacombes de Paris représentent un lieu de visites et d'expositions. Il s'agit de l'ossuaire municipal de Paris. Les 300 km de galeries issues de l'exploitation restent et dorment sous les sols parisiens. Elles sont interdites à la visite depuis 1955.
Les Catacombes de Paris ont rouvert le 14 juin 2005 après plusieurs mois de fermeture pour travaux. L’éclairage a été révisé, les voûtes ont été consolidées et les murs d’ossements remontés.
Actuelement seulement 15 % des galeris sont bien connu les autres 75 % reste plus ou moins un myster.


Après avoir pataugé dans les immondice de la capitale française, Anthony jetas son sac à dos au sol.

-bien, bien, nous y voilà mes petits chéris.
Les catacombes sont et resterons un endroit lugubre. Les parois sont faites d'ossement humain comme vous pouvez le voir.
Ils vous feras donc faire preuve de sang froid.
J'ai noté les coordonné GPS dans vos dossiers et on a rajouté un nouveau facteur que normalement il n'y a pas sur c'est joli bébé.


Anthony désigna un coin de l'écran.

- Ici vous aurez la profondeur où vous êtes.
Les catacombes sont à la base de grande carière certain point son fragilisé par l'érosion d'autre n'ont pas été entretenu pendant plusieurs siècles. Donc resté prudent.
Kiza ici présent et moi-même avons pris le soin de vous installer quelque piège ou autre truc pour égailler votre séjour.
Le point de rencontre est l'endroit le plus bas de ses catacombes.
Que dire d'autre ? J'espère que les quelque chiffe molle qui se sont accrochés jusque là céderons et partiront de cette section de PEI.
Sur ce bon courage il y a six galeries différentes à partir d'ici aucun de vos bihomme doit emprunter le même qu'une autre équipe.


Revenir en haut Aller en bas
Mick Porter

avatar

➝ Humeur : Happy Forever
➝ Messages : 21

MessageSujet: Re: 99 éme jours de Sylvia Marks & de Mick Porter   Mer 26 Jan 2011 - 16:39

Bon visiter des catacombes ,c'est pas vraiment ce que Mick trouvait de bien mais il se sentait capable de se repérer dedans .Il se voyait déjà avec son tee-shirt gris jusqu'au moment ou le psychopathe parfois appelé Anthony Tudor avait prononcé ces mots :
-Kiza ici présent et moi-même avons pris le soin de vous installer quelque piège ou autre truc pour égailler votre séjour.
Mick se surpris a avoir penser a une épreuve aussi facile , il en avait baver pendant 98 jours il y avait aucune raisons pour que sa s'arrête maintenant .Ces quelques pièges signifiait en langage Tudor "Vous êtes dans la merde " ou encore " Vous allez tous mourir" .Mick qui ne voulait même pas imaginer , les abominations que Tudor leur avait préparer , écouta avec attention le reste des instructions .
-Le point de rencontre est l'endroit le plus bas de ses catacombes.
Que dire d'autre ? J'espère que les quelque chiffe molle qui se sont accrochés jusque là céderons et partiront de cette section de PEI.
Sur ce bon courage il y a six galeries différentes à partir d'ici aucun de vos bihomme doit emprunter le même qu'une autre équipe.

Mick réfléchissait a toutes allure , le point le plus profond des catacombes était leur objectif et comme les galeries dataient ,Mick pensait qu'une galerie menait plus rapidement en bas car l'architecture n'avaient pas les même moyens qu'aujourd'hui , les hommes qui avaient creuser ses galeries avaient dut faire sa un peu au pif . Mais Mick doutait de la fiabilité de son hypothèse , les instructeurs n'auraient pas laisser le hasard avantagé un groupe , et Mick pensait que même si son hypothèse était bonne le nombre de pièges devraient augmenté sur la galerie la plus rapide .Il retournait la situation dans sa tête il ne voulaient en aucun perdre si prêt du but , il devaient choisir enfin ils devaient car il était maintenant en bihomme avec Sylvia Marks . Il la connaissait depuis peu , mais il la trouver très sympathique et il voulait avoir son avis sur la situation . Lui ne voyait plus qu'une solution .
-On choissit au plouf plouf ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: 99 éme jours de Sylvia Marks & de Mick Porter   Jeu 27 Jan 2011 - 9:29

Et il a fallut que ce soit en France ... Je suis maudite ! , pensa Sylvia, pendant les explications de leur "vénéré" chef. Depuis son passage dans les orphelinats français, la petite fille n'aimait plus trop la France. Voir même plus du tout ! Et Paris est une ville qui pue tellement ... Les catacombes sont presque accueillantes par rapport au dehors !
Préférant oublier l'extérieur, Sylvia reporta son attention sur Anthony Tudor. Alors comme ça, on a le choix entre 6 galeries différentes ... Toutes piégées comme il se doit bien entendu ! Le point de rendez-vous est l'endroit le profond des catacombes ... Alors toutes les galeries doivent s'y rejoindre. Une seule galerie qui pourrait nous y conduire, ce serait impossible. Sinon où serait l'intéret de nous faire choisir ? En tous cas, si les 6 galeries ne mènent pas toutes à l'endroit prévu, il y en a forcément plusieurs. Puisque nous sommes 3 groupes, je pense qu'il doit y en avoir 3 ...
Les catacombes ne sont pas destinées à piéger les gens. Ce n'est pas comme les pyramides dans l'Egypte ancienne. Ce n'est qu'un cimetière souterrain, tout embrouillé car il a été construit au fur et à mesure. Enfin je crois.
Sylvia retournait dans sa tête les possibilités, les probabilités et ses connaissances sur le sujet sans trouver grand chose. Mick, qui devait être arrivé aux même conclusions, lui demanda :
-On choissit au plouf plouf ?
La petite fille était heureuse d'être tombée sur lui pour les équipes. Le garçon était drôle et lui paraissait très sympathique, bien qu'un peu étrange parfois. Sylvia lui sourit donc et dit :
-Mouais plouf plouf ... Ensuite on fait un concours de qui qui raconte la meilleure histoire d'horreur ?
Dans ces moments, parler avec quelqu'un est toujours rassurant, quelque soit le sujet. Et puis ça détend l'atmosphère. Alors quoi de mieux, au milieu des squelettes, que de raconter des histoires effrayantes ? En plus, Sylvia était sûre de gagner, car elle en connaissait dans toutes ses langues ...
Prenant la main de son petit co-équipier, une fois le fameux "plouf-plouf" réalisé, elle se dirigea vers la 3° galerie, en commençant son histoire, mais sans quitter des yeux l'appareil que leur avait fournit Anthony, pour surveiller leur progression. Effectivement, ils descendaient.
-Alors c'est l'histoire d'un couple, dans une voiture. Pour rentrer d'une soirée qui s'est finie tard, ils décidèrent de passer par la forêt, pour aller plus vite. Soudain le mari est pris d'une envie pressante ... Sa femme, pas très rassurée, lui demande de rester dans la voiture, mais bon, il a trop envie, alors il y va quand même. Pour ne pas avoir trop peur, la femme allume la radio et entend :
"Attention, nous alertons notre public qu'un psychopathe réputé sanguinaire s'est échappé de l'asile psyquiatrique proche de la forêt de Belle-Vue. Les autorités recommandent un très grande prudence ! "
La femme, encore moins rassurée, ferme la voiture à clef et allume le chauffage, car il fait froid maintenant. Finalement, elle s'endort. Au matin, elle est réveillée par une sirène de pompier. Affolée, elle ouvre sa vitre et demande, hystérique, a pompier tout proche : "Mais que se passe-t'il ?! Et, avez-vous vu mon mari ? Où sommes-nous ? "
Celui-ci, un peu gêné, lui répondit : "Nous sommes à la lisière de la forêt de Belle-Vue. Comme vous le savez peut-être, un fou dangereux s'est échappé ... Et oui je sais où se trouve votre mari ..."
La femme rassurée que l'on sache où est son mari, lui demanda, plus calme : "Mais où est-il ? "
Le pompier encore plus gêné, regarda ses collègues encercler la voiture, avec l'aide de policier, puis dit : "Ne levez pas la tête madame. "
Evidemment, la femme leva la tête et hurla. Un petit homme roux se tenait sur le toit de la voiture, la tête de son mari entre les dents, couvert de sang ...

Comme pour casser son petit effet, elle trébucha sur un crâne qui traînait. Sylvia rit tout de même, savourant l'effet que cela donnait avec l'écho des catacombes ... On se serait cru dans un début de film d'horreur !






Revenir en haut Aller en bas
Mick Porter

avatar

➝ Humeur : Happy Forever
➝ Messages : 21

MessageSujet: Re: 99 éme jours de Sylvia Marks & de Mick Porter   Jeu 27 Jan 2011 - 19:29

-Mouais plouf plouf ... Ensuite on fait un concours de qui qui raconte la meilleure histoire d'horreur ?
Ils se dirigèrent ensuite vers le couloir le troisième couloirs , après quelques pas le GPS commença se pourquoi il avait était modifié , il affichait la profondeur et vu ce qui était inscrit sur le petit écran Sylvia et lui s'enfonçaient dans les profondeur des catacombes .Mick qui croyait que sa coéquipière blaguait qu'en elle disait qu'il allait faire un concours d'histoire d'horreur , il fut surprit d'entendre la jeune fille commençait a raconter une histoire qui s'annonçait assez gore .
-Alors c'est l'histoire d'un couple, dans une voiture. Pour rentrer d'une soirée qui s'est finie tard, ils décidèrent de passer par la forêt, pour aller plus vite. Soudain le mari est pris d'une envie pressante ... Sa femme, pas très rassurée, lui demande de rester dans la voiture, mais bon, il a trop envie, alors il y va quand même. Pour ne pas avoir trop peur, la femme allume la radio et entend :
"Attention, nous alertons notre public qu'un psychopathe réputé sanguinaire s'est échappé de l'asile psyquiatrique proche de la forêt de Belle-Vue. Les autorités recommandent un très grande prudence ! "
La femme, encore moins rassurée, ferme la voiture à clef et allume le chauffage, car il fait froid maintenant. Finalement, elle s'endort. Au matin, elle est réveillée par une sirène de pompier. Affolée, elle ouvre sa vitre et demande, hystérique, a pompier tout proche : "Mais que se passe-t'il ?! Et, avez-vous vu mon mari ? Où sommes-nous ? "
Celui-ci, un peu gêné, lui répondit : "Nous sommes à la lisière de la forêt de Belle-Vue. Comme vous le savez peut-être, un fou dangereux s'est échappé ... Et oui je sais où se trouve votre mari ..."
La femme rassurée que l'on sache où est son mari, lui demanda, plus calme : "Mais où est-il ? "
Le pompier encore plus gêné, regarda ses collègues encercler la voiture, avec l'aide de policier, puis dit : "Ne levez pas la tête madame. "
Evidemment, la femme leva la tête et hurla. Un petit homme roux se tenait sur le toit de la voiture, la tête de son mari entre les dents, couvert de sang ...

Bon ce n’est pas vraiment le genre de situation ou l'on se raconte des histoires d'horreur, car il était dans des catacombes avaient emprunté une galerie remplie de pièges avec pour papier peint des ossements, il y a vraiment mieux comme situation.
Mais Mick ne put s’empêcher de rire, car Sylvia ne faisait pas que raconter l’histoire elle la mimait, et la tête qu’elle fit au moment où la femme découvre le corps de son mari c’était vraiment hilarant. C’était maintenant son tour de raconter une histoire, il essaya de se rappelait une qu’on lui avait raconté mais il décida finalement d’en crée une. Il était quasiment sur que peu de choses effrayer Sylvia, elle avait l’air de vraiment appréciait tout ce qui touchait au domaine de l’horreur et elle devait en connaitre pleins d’histoire et Mick ne se sentait pas capable de battre son répertoire d’histoire d’horreur .En désespoir de cause, il lui raconta ou plutôt lui récita une suite de mots qui enfin il espérait aurait l’air d’une histoire.
-C’est l’histoire de Pinguie le gentil pingouin , Pinguie vivait en Antarctique mais il rêvait de découvrir le monde et comme sa mère lui tapait sur les nerfs il décida de fuguer .Il partit donc a travers les routes enneigées et il rencontra malheureusement Kiki le méchant ouistiti , mais Pinguie le gentil pingouin ne savait rien de Kiki le méchant ouistiti donc il décida de marcher avec lui en direction …bah en direction de je sais pas ou mais bon reprenons . Pinguie et Kiki marchait depuis plus d’une heure quand soudain il virent trois hommes , Pinguie leur demanda leurs nom et heu……le plus grand des hommes leur répondit « Nous sommes les trois mousquetaires et nous allons avec vous en direction de je sais pas ou « . Bon Pinguie Kiki , et les trois mousquetaires marchaient quand soudain Heu …….Paf le chien !
Mick ne savait même pas ce qu’il venait de raconter , il regarda le vissage de Sylvia en attendant une réaction .
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: 99 éme jours de Sylvia Marks & de Mick Porter   Sam 29 Jan 2011 - 13:49

J'étais contente de l'avoir fait rire. C'est fou comme ça faisait du bien, de pouvoir rire, dire des bêtises, sans se faire réprimander et gueuler dessus comme depuis le début des 100 jours de calvaires.
Je décidais que finalement j'appréciais mon co-équipier. J'attendis alors avec impatience son histoire, pensant que ce serait du grand art. Il la commença avec un moment d'hésitation :

-C’est l’histoire de Pinguie le gentil pingouin , Pinguie vivait en Antarctique mais il rêvait de découvrir le monde et comme sa mère lui tapait sur les nerfs il décida de fuguer .Il partit donc a travers les routes enneigées et il rencontra malheureusement Kiki le méchant ouistiti , mais Pinguie le gentil pingouin ne savait rien de Kiki le méchant ouistiti donc il décida de marcher avec lui en direction …bah en direction de je sais pas ou mais bon reprenons . Pinguie et Kiki marchait depuis plus d’une heure quand soudain il virent trois hommes , Pinguie leur demanda leurs nom et heu……le plus grand des hommes leur répondit « Nous sommes les trois mousquetaires et nous allons avec vous en direction de je sais pas ou « . Bon Pinguie Kiki , et les trois mousquetaires marchaient quand soudain Heu …….Paf le chien !

Surprise, je stoppais net. Je tournais mon visage vers lui, des yeux ronds comme des billes, muette. Clignant des yeux, je me mis à rire. Et je ris pendant 3 bonnes minutes sans m'arrêter, les larmes aux yeux. Quand je repris mon souffle, je lui dit, la voix encore un peu hachée :
-J'crois qu'on va arrêter ce concours, pour ma propre santé ! Je crois que sur ce coup-là, tu m'as mieux tuée qu'un film d'horreur ! Genre là t'es gagnant !
Décrochant mon sac de mon dos, je sortis ma bouteille d'eau, lui proposant une rasade. Regardant la galerie, je la trouvait des plus longues. On eut dit qu'elle était interminable. Le plus stressant, c'est que pour le moment, nous n'avions pas encore eut affaire au moindre piège d'Anthony ou de ses acolytes. Dans ces cas-là, la musique me détend, et je me félicitais d'avoir emmené mon Mp4. Branchant un écouteur dans l'oreille droite (celle qui n'entend presque pas, pour garder la gauche aux aguets ) à un niveau sonore des plus raisonables et je mis un tub de Sum 41 en route, "Motivation" pour me donner du courage. Espérant que Mick apprécierai le punk Rock, je lui proposai une oreillette, après avoir rangé ma bouteille d'eau.
Revenir en haut Aller en bas
Mick Porter

avatar

➝ Humeur : Happy Forever
➝ Messages : 21

MessageSujet: Re: 99 éme jours de Sylvia Marks & de Mick Porter   Sam 29 Jan 2011 - 19:53

-J'crois qu'on va arrêter ce concours, pour ma propre santé ! Je crois que sur ce coup-là, tu m'as mieux tuée qu'un film d'horreur ! Genre là t'es gagnant !

Mick , qui ne comprenait pas lui même ce qu'il venait de dire était assez fière car il avait réussit a faire rire Sylvia ce qui avait détendu l'atmosphère et surtout aussi car rire crée des liens et crée des liens aide a surmonter les épreuves .il vit alors Sylvia sortir sa bouteille d'eau ,Mick pensa a l'imiter mais il préféra la garder pleine au cas ou...mais il n'eut pas besoin de sortir la tienne car Sylvia lui en proposa,il accepta et but une gorgée .
Après avoir ranger sa bouteille Sylvia sortit autre chose, Mick mit quelque seconde avant de reconnaitre un Mp4 faut dire qu'il n'en avait pas vu un depuis longtemps .Sa coéquipière mit un écouteur a son oreille et lui en tendit un autre ,Mick n'hésita pas une seconde il mourait d'envie de savoir ce que Sylvia écouter comme musique .Il s'attendait a ce qu'il ait des gouts totalement différents mais il se trompé car il reconnut la voix du chanteur de Sum 41 ,il ne se rappelait pas du titre de la chanson mais il appréciait quand même , ce groupe n'était pas dans ses favoris mais il aimait bien parfois écouter leur morceaux lui était plutôt fan de Green Day . Mick marchait et écouter de la musique en même temps (qui a dit que les hommes ne pouvaient pas faire deux choses en même temps ) et il pensait aussi .
Il pensait aux pièges il se doutait qu'il étaient bien cachés mais il ne pouvait s'empêcher de regarder dans tout les sens , il n'avait aucune envie de se planter si près du but et devoir attendre des mois avant de pouvoir recommencer son PEI . Toutes ses réflexions furent balayer au moment ou il se rappela qu'il était avec Sylvia , elle était gentille marrante et avait l'air calme et posé ce qui pouvait vraiment aider Mick qui avait la fâcheuse habitude de ne pas réfléchir avant d'agir .
Il savait qu'il n'aurait pas put mieux tomber , et il voulait avant qu'il oublie enfin qu'il n'est plus le temps d'y penser a cause de pièges et de coup foireux d'instructeurs la remerciait même si il savait qu'elle n'y était pour rien.

-Merci enfin je suis heureux de faire cet épreuve avec toi ..

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: 99 éme jours de Sylvia Marks & de Mick Porter   Dim 30 Jan 2011 - 17:33

-Merci enfin je suis heureux de faire cet épreuve avec toi ..

Depuis que je lui avais passé un écouteur, il semblait songeur. Et là, cette phrase brutale et inattendue me tombe sur le groin. Dans tous les films que j'ai pu voir, le mec qui dit ça est dans 99,9 % des cas amoureux de la personne à qui il le dit ! I'm in the shit, oh my Godness ! Manquait plus que ça !
Heureusement qu'il faisait un peu sombre, car voilà que je rougissais . Pensant (à raison) que si je restais silencieuse plus longtemps, il se poserait des questions, je lui fit une réponse neutre, toute prête, que tout bon diplomate à toujours dans sa manche :

-Franchement, aucun soucis, ça me fait plaisir, pas besoin de me remercier !

L'utilisation du terme "franchement" est presque vitale lorsque l'on profère un mensonge. Encore un truc de diplomatie appliquée à la vie courante. Plus on répète ce terme, plus les gens, instinctivement, sont mis en confiance, et plus ils ne cherchent pas à mal dans vos propos. Vous êtes presque garant de la vérité si vous vous y prenez bien. Bien-sûr, le terme "franchement" ne fait pas tout !

J'attendais presque avec impatience les pièges des instruc-tueurs. Au moins ça me changerait les idées ! Et là, au pire moment, mon mp4, que j'avais enclenché en fonction "Hazard", passa Partons Vite de Kaolin ... Je rougis encore plus violent dans la pénombre. Je savais a peu près de quoi parlais le texte, qui était en français .. J'espérais qu'il ne comprenne pas cette langue ! Détournant mon visage en feu (eh oui sur la peau pâle ça se voit bien le rouge tomate ! ), je marchais d'un pas plus raide, ne changeant pas la chanson, au cas où que cela paraisse suspect.
Revenir en haut Aller en bas
Mick Porter

avatar

➝ Humeur : Happy Forever
➝ Messages : 21

MessageSujet: Re: 99 éme jours de Sylvia Marks & de Mick Porter   Dim 30 Jan 2011 - 18:27

Sylvia mit du temps a répondre et Mick pensait qu'elle devait le prendre pour un idiot de dire des trucs comme sa en plein milieu de catacombes, il croyait l'avoir choqué alors il fut soulagé quand elle lui dit enfin .

-Franchement, aucun soucis, ça me fait plaisir, pas besoin de me remercier !

Mick était heureux elle ne l'avait pas pris pour un idiot et elle avait même préciser que sa lui faisait plaisir ,avec moins de soucis dans la tête Mick se remit très vite de cette réponse toujours dans l'attente de ces sois disant pièges.
Il commençait a penser que les pièges n'existaient pas que cela n'était qu'une mise en scène de la part des instructeur pour voir si les agents savaient résistaient a la pression mais cette idée lui parut vite dérisoire car pourquoi ces tyrans lui aurait fait vivre un enfer pendant 98 jours pour s'arrêtait au 99 ème en leur donnant pour épreuve qu'une simple traversé de catacombes a part la phobie des ossements Mick ne voyait rien qui ressemblait au techniques employées par les instructeurs sadique de Cherub .
Le Mp4 de Sylvia changea de chanson ,ce n'était pas en anglais et Mick identifia du français .Il ne connaissait rien de cette langue a part la petite phrase "Je t'aime " que son père lui avait appris en prétextant que si un jour il rencontrer une jolie petite française il pourrait lui dire ses sentiments Mick avait trouver sa idiot mais il s'en rappelait quand même car tout les moments passer avec son père était maintenant graver dans sa mémoire et il était dans l'âge ou on pensait qu'a déconner avec ses amis et draguer les filles et il savait surtout que les françaises adoraient les anglais essayant vainement de parler leur langue , elles trouvaient sa mignon a ce qui parait .
Mick se retourna alors vers Sylvia pour lui demandait la profondeur ou il était mais il vit que le visage de sa coéquipière tournait au rouge , il pensait qu'elle soufrait d'une légère claustrophobie alors il ne voulut pas la dérangé mais sa démarche changea ce qui intrigua Mick au plus au point inquiet pour sa coéquipière , il se dressa devant elle la pris par les épaules et lui dit .

-Eh sa va ? Tu veux faire une pause ?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: 99 éme jours de Sylvia Marks & de Mick Porter   

Revenir en haut Aller en bas
 
99 éme jours de Sylvia Marks & de Mick Porter
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les 100 premiers jours du gouvernement vus par...
» Mes jours sont plus sombres que vos nuits [commentaires]
» LES 100 PREMIERS JOURS DU GOUVERNEMENT DE MADAME PIERRE LOUIS !
» Résultat d'un sondage virtuel des 100 jours de Martelly
» Un livreur bloqué dans un ascenseur pendant trois jours...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Archives :: Archives :: Le Campus :: Camp d'entraînement :: Session n°6-
Sauter vers: