AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Avant dernier jour du programme

Aller en bas 
AuteurMessage
Océane Holliger

avatar

➝ Humeur : Maussade...
➝ Messages : 46
Age : 17

Dossier
Compétences:
Missions:
Topics & Cours:

MessageSujet: Avant dernier jour du programme   Ven 19 Juin 2009 - 8:43

Cela faisait un bail que je combtabilisais plus les jours, depuis le 54ème exactement. Jour où je n'eus plus de place sur mon journal pour écrire mes mémoires. je ne pensais pas écrire autant sur la vie dans le camps. Dommage, si j'avais été plus prévoyante, j'en aurais pris un de plus.
de toute façon, pour nous quatre, l'enfer est bientôt finit. Plus que deux jours. J'attends, nous attendons tous ce moment avec impatience, peut être même Anthony Tudor, qui lui aussi doit commencer à se lasser de nous faire souffir, ce n'est sans doute qu'une illusion, mais lui aussi est humain. Tout du moins, je l'espère, on ne sait jamais ce qui pourrait lui passer encore par la tête.
Comme pour tous les programmes, à ce stade, nous venons de terminer tous ce qui est cours théoriques, entraînement et le reste. Cela fait désormais deux jours que nous sommes sur le terrain. Terrain est un bien grand mot pour parler de cette sombre forêt inextriquable. Les instructeurs ont la bonne idée de nous faire passer la fin du programme d'entrainement en pleine forêt amazonienne, et pourquoi pas au Sahara tant qu'on y était, j'ai failli rétorqué ça à Anthony, mais je m'en suis abstenu, cela aurait été dommage de ne pas terminer le programme à ce stade, et puis qu'aurait fait Mathilda, sans partenaire, moi je pense que j'aurais rebroussé chemin, je n'aurais pas supporté de pénétrer seule ici.
De toute façon, aujourd'hui est le dernier jour dans cette saloperie de forêt. la dernière étape avant l'obtention de notre t-shirt gris, d'ailleurs Mathilda et moi sommes déjà excitées, mais il faut garder la tête froide pendant encore un jour et demi, un incident est sit vite arrivé, mieux vaut garder les deux yeux ouverts, qui sait ce qu'Anthony nous à réservé au détour du chemin.
Alors que nous travaillions plutôt en quatuor durant le reste du programme, cette fois ci, les bînomes ont vraiment étés mis en place. Voila maintenant plus de 48 heures que nous avons perdu de vue les garçons, nous espérons seulement qu'il ne leur est rien arrivé de facheux.
C'est le matin, je ressasse tout cela en attendant que Mathilda que se réveille, nous avons instauré des tours de garde, histoire de ne pas être surprises par un évènement inatendu, plutôt un bonne initiative de notre part, je me demande si les garçons ont fait de même.
Dès le réveil, nous commençâmes à manger frugalement tout en inspectant la carte que nous avait remis Anthony avait de nous lacher en pleine jungle. En deux jours, nous avions passés trois étapes fondamentales, il n'en restait plus qu'une à franchir. de nouvelles instructions avaient été déposées non loin de nous. Avant d'y toucher, nous avons eus la présence d'esprit de toucher la boite à messages avec un baton. Trois petites grenouilles tropicales en sont sorties, heuresement d'ailleurs, celles ci sont extraordinairement venimeuses, je crois bien que les indiens de la région s'en servent pour empoisonner leurs flèches, une technique pas mauvaise et intelligente, je voudrais bien faire de même, mais je ne vois pas à quoi cela pourrait me servir. A tout hasard, je passe la lame d'un de mes couteaux sur la substence venimeuse que produisent ces grenouilles. Je dis à Mathilda de faire de même, je ne sais pas encore à quoi cela pourrait me servir, mais mieux faut prévenir que guérir. A partir de maintenat, il va falloir faire attention à ce que nous toucherons avec ces couteaux.
Nous commençames à lire les instructions, qui nous demandaient de rejoindre un temple inca, bizarre pourtant dans la région, peut être ais je mal compris quelque chose dans le texte, de toute façon, le chemin est clair, nous devions faire 25 kilomètres dans la jungle en direction de l'ouest.
Nous partimes donc sur le champs, et pendant toute la journée, nous marchames sans relache, ne s'arretant que pour boire et manger vers 1 heure 30. cette marche intensive se révélait être particulièrement épuisante, nous devions sans arrêt déjouer les pièges que nous tentait la forêt, marécages invisibles, racines cachées par les fougères....
tant bien que mal, nous arrivames finalement à destination, vers 7h 55 tinpantes. Nous croyions que le programme était terminé, mais la mine d'Anthony, nous persuada du contraire.
Au côtés du temple inca, se trouvait trois cabanons, sans doute un pour l'instructeur, et une pour chacun des binomes. Nous déposames nos affaire et sortirmes dehors. Anthony nous attendait pour nous faire faire encore des exercices d'entrainement, j'allais lui rétorqué que nous étions épuisées, mais j'ai préféré me taire.
Toujours aucune trace des garçons, j'espère qu'ils nous rejoindrons bientôt, nous nous étions trompés, Mathilda et moi, il nous restait encore une étape, et surement la plus difficile.

Bon texte, avous les autres
Revenir en haut Aller en bas
Bailey Arron
Génie Diabolique
Génie Diabolique
avatar

➝ Messages : 838
Age : 24

Dossier
Compétences:
Missions:

MessageSujet: Re: Avant dernier jour du programme   Sam 20 Juin 2009 - 17:14

L'hélicoptère survolait la jungle à perte de vue Bailey tremblait il n'aimait pas trop l'idée que rien ne les retenait en l'aire.
l'appareille s'immobilisa et Anthony fit signe aux filles de sauter dans l'eau. Les deux agents s'exécutèrent avant toute foi de nous dire quelque chose, mais le bruit des hélices couvraient tous.
puis l'appareil se remit en mouvement et cinq minutes plus tard ils sautèrent à l'eau à leurs tours.
Le courant était assez fort et il les faisait dériver. Bailey imita Arthure qui nageait en biais vers la rive se laissant porter par le courant plutôt que de luter. Les deux garçons déballèrent leurs matériels du sac pour trouver leur ordre de mission. Celui de Beilay était en grec et celui d'Arthure en japonais.
D'après leurs ordres de mission ils devaient couper par la jungle vers l'ouest et retrouver une rivière puis la longée sur 35 km vers le sud où leurs prochains ordre de mission les attendait. Les deux agents vérifièrent leurs affaires pour voir ce qu'ils pouvaient se défaire. Ils gardèrent une casserole, un rouleau de sac poubelle qui pouvais se montrer très utile. Quelque feuille de papier d'un énorme livre, les provisions d'eau et une pierre a feux. Leur paquetage fermer, ils s'enfoncèrent dans la jungle. L'épaisse forêt ralentissais leurs avancés Arthur ouvrait la marche. Leurs pieds s'empêtraient dans les branches et les feuilles mortes.
Il y avait une odeur de bois pourri qui persistait comme si la forêt entière se putréfiait. Arthur essoufflée s'arrêtât. Il avait du mal à reprendre son souffle avec l'humidité. Tracer son chemin à travers la flore était baucoup plus fatiguant alors Bailey reprit la relève il poussât sur le mure végétale mais soudain, il basculât en avant. L'épais rideau laissai place à un sentier creusé par le ruissellement de l'eau que la forêt rejetait lors des forte pluie. Et tous cours d'eau ce jetai forcément dans un plus gros. Ils gagnèrent un temps précieux tous en économisent leurs forces et ils débouchèrent sur le cour d'eau convoité.
Pour suivre le coure d'eau de la rivière le plus simple étai de nager ou de se laisser flotter dans l'eau alors ils cherchèrent un tronc d'arbre tomber au bord de la rive puis ils le poussèrent à l'eau et ils nagèrent accrocher au tronc. Plusieurs KM plus loin ils trouvèrent la grotte du point de rendez-vous. Ils jetèrent des cailloux à l'intérieur pour faire fuir les serpents ou autre créature qui aurait pus élire domicile à l'intérieur. Ils contemplèrent l'ordre de mission suivante. Ils devaient repartir dans la jungle un GPS leur était fourni, mais la balade risquai de ne pas être une partie de plaisir. On leur avait laissé un panier en osier dans l'eau contenant quatre piranhas pour leur repas du soir. Comme les deux garçons étaient affamer, ils décidèrent que pendant qu'Arthure allumais le feu Bailey irait à la recherche de nourriture. Il revint avant le coucher du soleil il apporta une dizaine de larves de charançon des palmier et cinq crosses de fougères. Bien préparer tous étais comestible et très bon.
la nuit fut difficile à cause du bruit des insectes nocturne, mais grasse au feu qui repoussait les insectes les deux garçons dormirent jusqu'au petit matin.
Le feu éteint, le GPS en poches. Ils entrèrent dans la forêt, les moustiques étaient très énervent et irritent Arthur trouva une fourmilière de fourmis champignonnières. Ils se frottèrent avec la terre qui contenait de l'acide formique l'un des meilleurs répulseurs à insecte naturel du coin. Ils parcoururent une grande distance en se faufilant entre les racines. Le terrain ce faisait beaucoup plus humide. Ils débouchèrent sur des ruines, mais le GPS indiquai que le point de rendez-vous se trouvait plus au nord. Trois cabanons avait été monté. Les filles étaient déjà sur place. Anthony les torturaient en les faisant travailler sur des exercices d'entraînements. Apparemment l'étape n'avait pas encore touché à sa fin.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Avant dernier jour du programme   Lun 22 Juin 2009 - 16:07

Mathilda était crevé quatre-vingts dis-neuf jours que le programme avait commencé et les dernières quarante-huit heures étaient les plus atroce qu'elle ait connue.
Mathi dormait, un filet de bave lui coula le long de ça joue et fini sa course dans son oreille et le réveilla en sursaut croyant qu'un insecte venait de pénétrer à l'intérieur de sa tête.
après plusieurs minutes d'affolement de la jeune fille. Océane la rassura en lui affirment qu'elle avait encore la trace du sillon de sa propre salive.
la terre sur leur vêtement mélanger avec leur sueur leur donnai une apparence de sauvageonne.
pendant que Mathilda préparai le petit-déjeuner avec un oiseau que les deux jeunes fille savaient capturer la veille Océane inspectât la boite avec les instructions suivantes elle trouva trois petites grenouilles tropicale don le venin cutanée étais redoutable. Océane en immobilisa une et lui passa la lame de son couteau dessus puis elle invita Mathi a en faire autant. Les lames enduis elles les rangèrent précautionneusement. Elles finirent de manger en consultent la carte. D'après le papier on doit encore parcourir 25 KM dans la forêt pour rejoindre des ruines inca. Vingt-cinq kilomètres ne semblai rien comme distance a terrain découvert, mais en amazonie des troupes de solda entrainer pouvaient mètre plus de dix heures à parcourir cinq kilomètres, mais les deux jeunes filles fluette arrivèrent à ce faufiler parmi la végétation en un temps record d'une heure trente. Les jambes en feu et les ampoule plein les pieds elles arrivèrent enfin a destination. Anthony jeta un regard haineux à Océane. Les garçons n'étaient toujours pas arrivé alors on en profita pour se laver et se changer on appliquât aussi des pansements sur nos ampoules. Quand nous ressortîmes Anthony nous attendait et comme à son habitude pour faire rager Océane il nous imposa une séance d'entraînement. Une heure plus tard les garçons arrivèrent ce qui mis fin a notre calvaire du moment.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Avant dernier jour du programme   Lun 22 Juin 2009 - 20:39

Arthur était fatiguer, après ses quatre-vingt-dix-neuf jours de programme d'entrainement initial.
Arthur sauta de l'hélicoptère dans l'eau et se laissa prendre par le courant, il ne servait a rien de se battre contre le courant. Sur la plage ils lurent leur ordres de mission, chacun a la langue de la personne qu'ils apprenaient à CHERUB. Ils devaient triller les objets que les instructeurs leur ont donné, parce qu'il n'allait pas emporter tout se qu'ils leur ont donné. Ils prirent quelque feuilles, des sacs poubelle ,une casserole, provision d'eau et pierre a feu. Alors ils partirent pour traverser la jungle, c'était bien plus épuisant qu'ils ne l'auraient cru, Arthur n'en pouvait plus un moment, il demanda a Bailey de prendre le relai. Cette distance était énorme pour un terrain tel que celui-ci.
Il n'y avait pas de sentier tracé, donc ils suivirent la rivière, mais en Amazonie, il y a beaucoup d'animaux dangereux. La nuit, fut pire que toutes les autres, chaude et humides, heureusement que les insectes furent repousser.
Le lendemain Arthur fut heureux d'avoir vu la fourmilière, sa lui a fait du bien, plus d'insecte qui l'emmerdait.
Le GPS leur permis de trouvé le chemin plus facilement que lorsqu'ils avaient eu la carte, sa ne sert pas a grand chose une carte en plein centre d'Amazonie.
Lorsqu'ils arrivèrent a leur objectifs, les deux filles devaient encore faire de l'exercice, les pauvres pensait Arthur, tout sa parce qu'elles arrivent en avance, se programme n'est vraiment pas juste.
Revenir en haut Aller en bas
Anthony Tudor

tudor » le diable, c'est moi !
tudor » le diable, c'est moi !
avatar

➝ Messages : 506
Age : 40

Dossier
Compétences:
Missions:

MessageSujet: Re: Avant dernier jour du programme   Mar 23 Juin 2009 - 6:26

Bon, moi j'ai passé une journée normale ^^ et maintenant a vous de Rp à la suite:

MAthilda et Océane arrivèrent en premier, après quelques minutes de répit, je leur fit daire des exercices. Même moi, je n'aurait pas vraiment prit plaisir à me faufiller dans la jungle. Une petite heure après, les garçons arrivèrent. Quand tout le monde eu enfin capté l'attention sur moi, je commenças alors à parler:
-Alors les enfants, cool cette petite randonnée dans la jungle. Je vois que tout le monde adore les vacances au soleil! Bon, maintenant, visite du temple inca. Vous devrez y rentrer. Trouver des clefs que j'ai mis. Et, la ou la tache se complique, sortir. Quand à moi, je serais dans la tente du milieu, je vous attendrait. En sortant, avec la dizaine de clefs que vous avez trouvé, vous devrez ouvrir les coffres dans ce cabanon, celui de droite. Il y aurat les t-shirts dedant! Des question?
Revenir en haut Aller en bas
Bailey Arron
Génie Diabolique
Génie Diabolique
avatar

➝ Messages : 838
Age : 24

Dossier
Compétences:
Missions:

MessageSujet: Re: Avant dernier jour du programme   Mar 23 Juin 2009 - 12:39

Personne ne répondit à la question d'Anthony. Les quatre agents se regroupèrent à l'entrée des ruines.
-Non je propose que l'on se sépare chacun de son côté on inspecte le terrain et si on voit que c'est impossible seul à cause des piège d'Anthony on forma des équipes adéquate.
Spoiler:
 


Bailey ramassa un bâton et il se dirigea vers le côté ouest des ruines. Le coin était calme et le soleil ne tapait pas encore.
il passa sous un porche d'on la végétation avait recouvert les murs. L'architecture était impressionnante pas une fissure ni même un espace entre les pierres jointes. La technique de ces hommes d'un autre temps était absolument parfait.
plusieurs petites ouvertures avaient été appliquées au plafond affin de laisser la lumière s'infiltrer. Bailey arriva à un escalier sombre.

-Et voilà ça commence je vais devoir me procurer une torche.
Bailey revint sur ses pat et ramassa une grosse branche. Il l'enroula de son t-shirt. Il réfléchie à un moyen de ralentir la combustion et il se souvenait que la résigne de certains arbres pouvait faire son affaire.
il trouva l'arbre parfait et il confectionna sa torche. Muni de son bâton et de sa torche il retourna à l'escalier et alluma sa fabrication.
il entama sa descente, arriver en bas il fit quelques pas et un bruit se fit entendre sous ces pat comme s'il marchait sur des céréales. Il abaissa la flamme pour éclairer le sol.
Il était recouvert d'insecte en tous genre. Une énorme blatte lui remontai le long de la jambe sou son pantalon. Dégouter Bailey remonta sur les marches et retira son pantalon, il le secoua pour retirer les insectes.
Il le remit de la manière ou la façon demande le pronom dont (sauf si vous faites une comparaison), par ex.: “I like the way he dances” = J'aime la façon dont il danse."façon que ces chaussettes passent au-dessus et il redescendit sur le sol mouvent. Il parcourut une dizaine de mètres avant de tomber sur bassin rempli de scorpion.

-Et voilà ma première clef, mais bidon le coup du bassin il me suffit de le faire tomber et de ramasser la clef.
Bailey poussa sur le bloque de pierre mais rien ne ce produisis.
ha bah non pas aussi stupide que sa Bailey décida de prendre le problème d'une autre façon.
il approcha la torche si prêt qu'il en rôti quelques-uns, les autres se suicidaire en ce piquant ou piquèrent les autres. Bailey repoussa les cadavre avec son bâton et récupéra sa première clef.
Revenir en haut Aller en bas
Océane Holliger

avatar

➝ Humeur : Maussade...
➝ Messages : 46
Age : 17

Dossier
Compétences:
Missions:
Topics & Cours:

MessageSujet: Re: Avant dernier jour du programme   Mar 23 Juin 2009 - 13:24

Océane rageait, encore des épreuves, encore et toujours, mais quand cela allait donc finir? Qui disait qu'Anthony ne leur ferait pas encore des exercices pareils pendant des semaines?
Alors quand elle apprit la nouvelle consigne d'Anthony, elle se figea dans un mutisme parfait. Il y en avait marre, elle ferait cet exercice pour obtenir son t-shirt et après basta.
Ses yeux lançaient des éclairs, elle ne parlait pas mais partit de son côté quand Bailey porposa de se séparer pour récupérer plus rapidement les clefs.
D'un grand coup théâtral, elle sortit son couteau emplit de poison, la violence du geste montrait bien sa rage envers l'instructeur.
Le couteau tendu devant elle, les cheveux ébouriffés et pleins de boue, son pantalon treilli et son t-shirt complètement déchirés, voir en lambeaux sur certains endroits, tout en elle laissait croire qu'elle était une sauvageonne de cette forêt. Sa peau n'était plus blanche comme avant, mais d'une teinte orange, bazannée. Le programme l'avait vraiment changée, peut être plus que ces camarades. Autant sur le physique que sur le psychique. Durant ces 100 jours, elle avait développé une fine musculature, elle qui avant était mince comme un ver. Elle avait appris à aider se camarades et avoir l'esprit d'équipe, mais toutes ces crasses faites par l'instructeur l'enfermait dans un mutisme, désormais, elle ne répondait même plus à ces provocations, exécutant les tâches en silence.
C'est donc une silouhette silencieuse et en piteux état qui quitta ses camarades.
Une entrée, le noir absolu. Etaient ce les fondations du temple? En tout cas, le chemin ne semblait pas monter, mais plutôt rester stagnant. Avec le briquet à amadou, elle enflamma une poignée de brindilles qu'elle déposa sur une branche longue, qui prit feu quelques secondes après.
Elle tourna le coin, devenant invisible aux yeux des autres et s'enfonca dans les ténèbres. Elle éclaira les torches, découvrant des inscriptions bizarres, des incas sacrifiiant des hommes. beurk pensa elle, on est en train de chercher des clefs dans un autel de sacrifices. Elle s'obligea à détourner les yeux de ses scènes dégoutantes.
Après dix minutes de marche, elle arriva dans une salle, qui renvoyait l'écho de ses pas. Au centre, une sorte d'autel, avec dessus une clef posée. Trop facile, pensa elle, je vais la prendre de suite. ca en fera au moins une.
Elle s'approcha, tendit la main, mais ne vit pas la substence glissante et gluante sur le sol. Elle trébucha et sentit une vive douleur dans son mollet droit, prit la clef, et s'effondra sur l'autel. Elle décida de regarder, tout en reprenant son souflle quelle pouvait donc être la matière par terre. Elle regarda sa main, qui avait pris appui sur le sol pour rester en équilibre. Du sang, frais. Ah mais c'est quoi ça! Ils ont tappisé le sol de sang de quoi? Et soudain, son regard se porta sur son mollet, elle faillit s'évanouir. Celui ci était en sang, une large entaille sanguinolente du genou jusqu'à la cheville, du à son dérapage sur le rocher, par ou le sang s'écoulait abondament, une pointe de flèche rouillée, surement restée la par inadvertance, ou fait exprès par Anthony. Elle n'arrivait plus à marcher, ni à crier, tellement terrifée par l'horreur de sa blessure. Elle espérait seulement que quelqu'un lui viendrait en aide, un de ses camarades, pas Anthony Tudor. Plutôt mourir ici que refaire une deuxième session du programme en sa compagnie.
Elle déchira son pantalon treilli, enfin ce qu'il en restait, lui faisant maintenant un mini short, pour en faire un garrot et bander son mollet. Elle serra bien fort, pour que le sang sèche et se solidifie. Elle n'eut pas le courage d'enlever la pointe, elle irait à l'infirmerie du campus après avoir reçu son t-shirt gris. Il fallait juste ne pas s'évanouir et attednre du secours.

[HRP : j'adore tramatiser!^^]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Avant dernier jour du programme   Mar 23 Juin 2009 - 15:06

Arthur rentra dans le temple, et s'enfonça dans le temple, il regardait symbole sur les mur en essayant de les déchiffrer. Alors il remarqua que le couloir se serrait, puis il y eu une salle. Avec une statue éclairée au centre, et la clef accroche autour du cou, Arthur courut pour y aller alors il trébucha sur une sorte de branche pensa-t-il, alors il se leva et regarda sur quoi il s'était trébucher. Il vit que c'était un os, plus précisément un tibia. Alors il regarda dans le reste de la salle et vit plusieurs squelettes. Il sursauta et se rappela que les gens d'ici pratiquais des sacrifices avant. Il s'approcha de la statue, et mit le pied dans un trou, il bascula sur le côté, et vit qu'il y avait du sang par terre. Il se demandait se qui est arrivé, et remarqua alors que c'était son sang, a la tête, il avait une plaie de 5cm de diamètre.
Il prit un morceau de son t-shirt et l'attacha autour de la tête en passant sur la plaie, pour faire arrêter de saigner. Il saisit la clef, et la tête de la statue tomba sur le pied d'Arthur. Arthur poussa un gémissement, la statue devait bien pesé 10kg, il pensait qu'il s'est casser le pied. Mais il devait continuer, il ramassa un un bout de bois et s'en servi en tant que béquille. Et sortit, sur un rocher et attendit les les autres agents.
Revenir en haut Aller en bas
Anthony Tudor

tudor » le diable, c'est moi !
tudor » le diable, c'est moi !
avatar

➝ Messages : 506
Age : 40

Dossier
Compétences:
Missions:

MessageSujet: Re: Avant dernier jour du programme   Mar 23 Juin 2009 - 16:00

De mon cabanon, la situation s'était empirée. Ils ne le savaient peut-être pas, mais je les regardaient depuis le début. Pendant qu'ils faisaient leurs "randonnée" dans la jungle, j'avais installé un système de surveillance dans tout le temple à la pointe de la technologie. Mais ça, je ne m'y attendait pas, ce temple était ouvert aux visiteurs 6jours par semaine, il y avait un gardien et des centaines de personnes passaient par ici tout les jours. Que faisait cette flèche ici? Et, était elle empoisonnée? la seule chose ou j'étais sur c'étais quelle ne devait pas être nyckel et que je devait à tout prix aller voir Océane. En une fraction de seconde, je m'étais levé de mon siège, activé la surveillance sur l'écran de mon téléphone, si un autre malheur arrivait. En moins de cinq minutes, j'entrais dans le temple maya un GPS me guidant. Après une course effrénée, évitant tout les obstacles que j'avais dressé, je me trouvas devant Océane. Elle essayait de marcher.
-Océane, arrêtes!
Elle ne se retournas même pas; sans doute pour avoir son t-shirt à tout prix.
-Viens, on ne sait pas ce que cette blessure peut devenir!

[Dis que tu viens avec moi]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Avant dernier jour du programme   Mar 23 Juin 2009 - 18:35

Mathilda quittai ces compagnons pour s'aventurer seul dans le temple. Elle avait gardé le GPS du voyage dans son sac.
Elle la sortie et l'alluma.

-Cool le temple est répertorier. J'ai même un plan ! elle consulta la carte et elle vit qu'il y avait une salle pas trop loin en bas sur sa droite.
Elle descendit les escaliers. Soudain son pied se posa dans de l'eau.

-Han non dite moi qu'il ne faut pas que j'aille sous l'eau quand-même !
Mathi se déshabilla et se mit en caleçon. Elle consulta la carte et regarda s'il n'y avait pas de compartiment camoufler.
-Bah voilà juste à gauche à côté de ce pilier. Elle ouvrit son sac et elle sortie la lampe de sa trousse de secours. Mathi avançât dans l'eau trouble. Elle alluma la lampe quel coinçât entre ses dents.
et plongea elle trouvât la petite ouverture qui donnait sur un espace aussi grand qu'un placard a balais une clef se trouvait dans la pénombre a auteur d'homme.
Elle sauta et la toucha du bout des doigts. La clef trembla puis tomba dans l'eau.

-Et voilà ma première clef !
Revenir en haut Aller en bas
Océane Holliger

avatar

➝ Humeur : Maussade...
➝ Messages : 46
Age : 17

Dossier
Compétences:
Missions:
Topics & Cours:

MessageSujet: Re: Avant dernier jour du programme   Mer 24 Juin 2009 - 10:13

[surement pas Anthony, je vais pas te laisser ce plaisir, va falloir que tu viennes me chercher!^^]

Océane s'était remise debout, essayant de marcher tant bien que mal, continuant à tout prix pour obtnenir son t-shirt gris. Après tout, s'était elle dit, les secours attendront le plus important est d'obtenir mon t-shirt. Elle boitait, on aurait dit qu'elle trainait lamentablement sa jambe, mais elle continuait en avant, pour récupérer les clefs.
Soudain elle entendit du bruit derrière elle. Mais ne se retourna pas. elle identifia la voie commen étant celle d'Anthony quand il lui dit:

-Océane, arrêtes!-Viens, on ne sait pas ce que cette blessure peut devenir!

Elle ne l'écouta qu'a moitié,ne voulant même pas lui répondre, après tout si ça ce trouvait, c'était lui qui l'avait mise ici, cette satanée flèche, dans le but de lui faire repsser le programme.
Mais c'est qu'il insistait, voulant à tout prix qu'elle le rejoigne. dans tes rêves, pensa elle. Elle lui répondit donc avec hargne:

- Mais bien sur! Comme ça je repasserais mon programme. C'est très malin mais je marche pas.

Elle courut vers le tunnel obscur, dans l'espoir de le semer, enfin elle essaya de courir. A peine avait elle fait trois pas qu'elle sentit sa jambe se dérober et elle tomba brutalement au sol. Elle sentit l'os de son mollet fragilisé craquer, il était surement cassé maintenant, la douleur était vraiment lancinante. Ou peut être seulement fendillé, mais elle aurait bien du mal à continuer. Elle ne cria pas, ne voulant pas montrer sa faiblesse à l'instructeur,enfin son handicap plutôt.
Anthony s'approchait d'elle lentement, lui demandant toujours de la suivre.
Et là elle tomba en sanglots, et pleura tout son saoul. Des larmes de tristesse, mais aussi de rage, toutes ses émotions se libéraient maintenant, après 99 jours d'efforts.

- je n'y arriverais jamais!!!! mais... pourquoi c'est toujours moi... à qui ca arrive.. parvint elle à dire entre ses sanglots.
Revenir en haut Aller en bas
Anthony Tudor

tudor » le diable, c'est moi !
tudor » le diable, c'est moi !
avatar

➝ Messages : 506
Age : 40

Dossier
Compétences:
Missions:

MessageSujet: Re: Avant dernier jour du programme   Mer 24 Juin 2009 - 11:41

Océane n'en pouvais plus. Quand à moi, je ne savais plus quoi faire. J'avais un gros cas de conscience. Je devais les entrainer pour qu'ils n'aient plus peur, qu'ils surmontent toutes les épreuves. Comme je faisait avec les nouvelles recrues au Mossad, mais la, avec des enfants. Quel était mon rôle, la prendre et lui refaire passer son programme? Ou lui donner son t-shirt? Je devais la ramener à tout prix. Je sortis de ma poche une télécommande et appuyas sur un des boutons. Toutes les lumières de ce passage s'allumait alors. Je la vis mieux, elle était au sol. Sa jambe était, comme, tordue. Je m'avanças vers elle et voulus la prendre pour la mettre sur mon épaule. Elle essayas de me repousser, vainement. Je la prit quand même et commenças à remonter les chemin. Arrivé dehors, je la rentras dans la 1ère tente, celle qui servait "d'infirmerie". Un médecin local attendait, je la laissas alors sur un matelas. Je glissât alors dans l'oreille du médecin: Dès que vous aurez fini, je veut qu'elle viennes dessuite me voir!
Je regagnas alors ma tente avant d'éteindre les lumières du passage d'Océane.
Revenir en haut Aller en bas
Bailey Arron
Génie Diabolique
Génie Diabolique
avatar

➝ Messages : 838
Age : 24

Dossier
Compétences:
Missions:

MessageSujet: Re: Avant dernier jour du programme   Jeu 25 Juin 2009 - 13:54

Bailey était fier de lui sa première clef en poche il chercha un autre passage soudain tous fut éclairée.
-hay mais c'est quoi se temple inca ? Il y avait l'électricité à l'époque ?
Il comprit alors que se n'était pas un temple perdu il ne risquait pas de tomber dans un piège
Il profita de l'éclairage pour avancer plus vite dans les couloir, mais cela ne dura pas longtemps, car tous s'éteignit. Il se retrouva seul avec sa propre torche.
même si la lumière avait disparu, il hue le temps d'apercevoir un escalier qui montait. Il s'y engagea et soudain il sentit une toile d'araignée sur son visage.
Bailey n'avais pas peur des araignées, mais leur toile le répugnai.

Il agita la flamme pour chasser les toiles,mais elle semblait de plus en plus nombreuse. Une odeur de tissu brûler ce faisais aussi plus présente. Bailey inspecta de plus près, les toiles il en toucha une...
-De la laine ! Bordel ! Anthony se fout de nous ils nous à sortie le décors d'halloween !
Bailey était dessus, il se sentait volé. Tous était-il que mascarade ? Il avança plus vite ne prenant pas garde aux fausses toiles qu'il percutait en avancent..
Il débouchât dans la sale. Les décors étaient super bien fait.
Hau moins niveau scénario Anthony c'était bien amusé.
une ombre en mouvement attira l'attention de Bailey.
Il s'en approcha doucement.
Une énorme mygale grimpa sur l'estrade ou Bailey se trouvait. Surpris il lâcha sa torche et fit un bond en arrière contre la paroi et là, une multitude d'araignées lui tomba dessus.
Bailey était écoeuré. Il se roula par terre pour en écraser le plus possible. Après s'être assuré que plus rien grouillai sur lui il ramassa son flambeau.
Plusieurs cadavre ce tortillai encore au sol. Bailey toucha sa bouche comme s'il allait vomir. Il toucha un reste de patte se, par ex.: Qu'est-ce qui se passe?."qui c'étais coller à ça joue.
Il ne put pas retenir le jet acide qui sortait de son estomac. Il essuya avec son bras, car son t-shirt flambai doucement sur sa torche.
Bailey releva la tête et contempla les lieux. Un squelette avait été logé contre un mure. Il semblait vrai mais Bailey se il est important que tu viennes ce soir. Dans certains cas, le futur est aussi possible."doutait bien qu'il avait été déposer la par son instructeur. Il s'en approcha, il inspecta le crane. Une clef l'attendait accroché à son palais.
Bailey passa la main sous ce qui lui avait servi de menton et tira sur la clef.

Le crane se détacha et roula dans l'autre coin de la pièce
- Désoler vieux, mais trop de fer c'est mauvais pour la santé.
Le reste du corps tomba sur les pieds de Bailey ce qui réveilla un serpent qui se dandina sur le bout de sa rangeurs
-Haaaaa
Bailay shoota dans le vide envoyant le reptile contre le mure. Il se retourna presser de partir de cette pièce, mais il glissa sur son propre vomie. Blesser dans son amour propre il sepromit de garder secret sur la façon d'ont il avait récupéré cette clef.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Avant dernier jour du programme   Sam 27 Juin 2009 - 17:21

Arthur ne voulait pas passer pour une chiffe molle, alors il retourna dans les ruines, en boitant, son pied lui faisait un mal de chien, mais il ne le regarda pas de peur a se qu'il voie que sa fracture devienne une fracture ouverte. Il descendit un escalier, et dérapa sur la dernière marche, et retomba sur son pied blessé, il gémit parce que la douleur était insupportable, de manière a le faire tomber, il retomba en avant sur sa blessure au crâne, il se dit que ce n'était pas son jour de chance, il vit alors un renfoncement dans le mur avec une clef posée dessus, il ne pensa plus a la douleur et courut jusqu'au renfoncement, pris la clef et s'agrippa a la roche, son pied et sa tête lui firent un mal de chien.
Il vit alors un autre escalier qui monte, cacher derrière des plantes, il y alla et juste quand il toucha la plante, une mygale sauta sur son bras, Arthur avait super peur des araignées, depuis qu'il était tout petit, c'est alors qu'il sentit un serpent se faufiler entre les jambes, Arthur cria de toute ses forces, les deux animaux qu'il détestait le plus de la région, parce que les pingouins n'existe pas en Amazonie, était sur lui. Arthur ne fit plus attention aux douleurs qu'il éprouvait et monta les marches quatre a quatre, lorsqu'il arriva en haut il trébucha sur la dernière marche et se retrouva nez a nez avec un boa, Arthur sortit son couteau a la vitesse de la lumière et lui trancha la gorge. Arthur tourna le regard et vit une clef encerclée par plusieurs araignées, Arthur se dit, les instructeurs veulent me tué... Mais Arthur voulait obtenir le t-shirt a tout pris et roula jusqu'à là, en essayant d'écraser le plus d'araignées possible, et pris la clef et sortit en courant, Arthur n'en pouvait plus, il était en sueur, ses blessures lui faisait mal, l'idée d'avoir toucher plusieurs araignées et deux serpent lui firent avoir des frissons, il se laissa tomber par terre a la sortie du temple, et il remarqua que quelque chose marchait sur son ventre il enleva le t-shirt a la hâte et découvrit, une mygale scotchée sur son ventre, il eut la peur de sa vie et cria de toute ses force en lançant l'animale a l'autre bout de la salle.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Avant dernier jour du programme   Sam 27 Juin 2009 - 17:27

Mathilda c'était engagé dans un nouveau passage. D'après son GPS le couloir rejoignait un autre un peu plus loin. Environ une vingtaine de mètre plus loin. Mathi débouchât dans une sale ronde entourée de statues. Une ouverture au plafond laissai entrée la lumière et la végétation.
Mathilda inspecta une statue au centre de la sale. Elle avait une énorme bouche ouverte, où on pouvait insérer une main. Malgré la lumière qui s'écoulait dessus, elle n'arrivait pas à voir ce qu'il y avait à l'intérieur à cause de la forme inclinée.
Mathi savait qu'elle devrait y plonger la main. Mais elle espérait seulement ne pas tomber sur une bestiole qui la blesse ou ne l'empoisonne.
Elle s'arma de courage et elle y enfonça le bras. Mathilda senti une substance gluante pas trop désagréable à son gout. Elle referma sa main sur quelque chose. Mathi sorti son bras avec sa trouvaille. Un long filé morveux accompagna ce qu'elle tenait. Mathilda entrouvrît ses doigts pour découvrir le cadavre d'une sourie. Elle tira une grimace et laissa tomber le rongeur par terre puis elle replongea le bras dans l'orifice.
Cette fois du bout des doigts, elle sentie un objet froid et dur. Elle enfonça plus sont bras en se collant à la statue.
Elle ressortit sa deuxième clef accompagnée d'un énorme oeil d'ont le nerf optique c'était coincé entre la clef et sa main.
Revenir en haut Aller en bas
Anthony Tudor

tudor » le diable, c'est moi !
tudor » le diable, c'est moi !
avatar

➝ Messages : 506
Age : 40

Dossier
Compétences:
Missions:

MessageSujet: Re: Avant dernier jour du programme   Dim 28 Juin 2009 - 9:48

Bon, je vais faire la remise
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Avant dernier jour du programme   

Revenir en haut Aller en bas
 
Avant dernier jour du programme
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» après la nuit, avant le jour et à travers les roselières + skydan
» RÉSUMÉ DE LA PARTIE 37 !
» Louis Delatour (M) feat Gaspard Ulliel
» Céladopole : Premier et dernier jour ?
» Le Dernier Jour [Fanfic Fanta/Bob]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Archives :: Archives :: Le Campus :: Camp d'entraînement :: » Session n°1-
Sauter vers: