AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 23 jours plus tard

Aller en bas 
AuteurMessage
Bailey Arron
Génie Diabolique
Génie Diabolique
avatar

➝ Messages : 838
Age : 24

Dossier
Compétences:
Missions:

MessageSujet: 23 jours plus tard   Dim 14 Juin 2009 - 18:03

Vingt-trois jours c'était depuis l'entrée au camps d'entrainement
Bailey fut réveillé largement avant le lever du soleil comme tous les jours depuis le début du programme.
Il faisait froid en dehors du lit. Il enfilât son pantalon humide qu'il prenait soin de mettre sous son matelas afin qu'il ne gèle pas.
Il enfila le reste de ces vêtements et attendit au pied de son lit qu'Anthony donne le petit-déjeuner super protéiné qu'il leur donnait chaque matin, en prenant soin de ne pas dépasser les dose affin de les garder affamer.
Le petit-déjeuner fini il commencèrent par plusieurs exercices de souplesse et d'échauffement. Curieusement Bailey appréciai ce moment, car il pouvait ce réchauffer. Une bonne entente c'était formé entre les quatre agents, même s'ils ne faisaient pas parti de la même équipe. Ils essayaient de se rendre des services discrets, mais toute foi réconfortent.
Au bout d'une heure d'échauffement ils furent envoyer au pas de cours au parcours-combats.
Le terrain était dangereux la boue a certain endroit étais gelée et un faux pas risquait a tous moment de les blesser.
après avoir traversé la rivière glacée Bailey se plia en deux pour reprendre son souffle Arthure le réconforta d'une tape sur l'épaule et lui fit signe de continuer. Arriver au bout du parcours ils profitèrent des quelque minute sur leur avance pour retirer la boue de leur vêtement en les passent sous l'eau d'un robinet. Les cheveux long de Bailey lui posai problème il passait un temps fou à les rincer et les démêler ce qui faisait rire Arthure. À l'arriver des filles ils leur firent de la place. Elles les gratifiaient d'un simple hochement de la tête comme si le parcours leur avait vidée les forces.
Ils pratiquèrent plusieurs séries d'exercice d'extérieure pour les "fortifier" soutenait Anthony.
Pour la première fois depuis le début ils purent avoir droit à une douche chaude avant le déjeuner ce qui laissait prévoir un après-midi mouvementer. Le repas fut vite avalé malgré le goût horrible de la bouillie brunâtre qu'on leurs servaient.
l'après-midi Anthonie leur parlait tactique de terrain et de survie en milieu hostile.
Puis la séance d'auto défense ou Bailey se montrai le plus exécrable du groupe ce qui désespérait Anthoni au plus au point, il lui promit un tour du parcours-combats de plus s'il n'arrivait pas à exécuter les exercice convenablement. Bailey retenais ces larmes pour ne pas énervé encore plus Anthoni et attirée sa colère.
ils finirent par des cours sur la confection et le maniement d'explosifs.
Les journées étaient bien remplie et après le repas du soir il trouvait le someile plus fassilement qu'à son habitude.


Très bon texte, j'attend les autres!


Dernière édition par Bailey Arron le Jeu 18 Juin 2009 - 22:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Océane Holliger

avatar

➝ Humeur : Maussade...
➝ Messages : 46
Age : 17

Dossier
Compétences:
Missions:
Topics & Cours:

MessageSujet: Re: 23 jours plus tard   Lun 15 Juin 2009 - 17:14

23ème jour, voila maintenant 23 jours de calvaire que les quatre agents enduraient en silence. Seulement un cinquième du temps consacré au programme était révolu, mais les actes de rebellions sentis dès le premier jour étaient partis en fumée. Mais leur souffrance mutuelle n'avait fait que ressérer les liens entre les quatre bleus ciel. Désormais, ils faisaient tout pour s'organiser et se serrer les coudes, surtout lors de certaines activités où les meilleurs venaient en aide aux plus faibles...

Comme chaque soir depuis 23 jours, Océane tient un journnal de bord détaillé de chaque journée dans le camps : Voici ce qui est écrit pour cette journée horrible.

Samedi 16 décembre 2008,

Nos horaires sont déréglés, voila maintenant sept jours que je me réveille à l'aube, alors qu'autrefois, je ne me levais pas avant les sept heures du matin. Il est cinq heures passé de douze minutes. Aujourd'hui, nous avons eu droit à une faveur, est ce la période de Noël qui approche? Toutefois, nous n'avons pas été réveillé une seule fois durant la nuit, et ce matin, Anthony ne nous a pas passé la lance à incendie sur le coprs. Je crois rêver... Serais ce notre cadeau en avance? j'ai été de suite rassurée après avoir vu le maigre déjeunée qui lui, ne semblait aucunement avoir changé de l'ordinaire, toujours ces satanés machins protéinés. Et comme à mon habitude, je n'y touchais pas, préférant donner ma ration à Arthur qui lui, ne semblait jamais rassasié. Je me contente du maigre repas du soir dont la nourriture est bien plus mangeable que cette infame mixture. Sitôt fini nous commençons par toute une série d'échauffements. C'est là notre bonheur à nous quatre, car ils permettent de nous réchauffer après les nuits glaciales que nous venons de passer.
Il n'est que six heures quarante-sept et nous venons de partir sur le parcours combat. Ordre d'Anthony Tudor, qui lui reste bien au chaud à bouffer des chocolats. La vie est injuste, je me demande seulement si la direction sait cela.
A force de le pratiquer, le parcours combat devient presque un jeu d'enfant, nous commençons à connaitre tous les pièges, et à savoir les déjouer. manque de pau, durant la nuit qui vient de s'écouler, la pluie à frappée à drue le campus, transformant le parcours en no man lans trompeur, plein de gadoue et d'ornières. j'ai du repêcher Mathilda, ma coéquipière par deux fois, sa jambe s'étant coinçée dans des trous traîtres, que nous n'avions pas vu sur le coup.
Aujourd'hui, les garçons sont arrivés premiers, mais nous ne leur en voulons pas, s'il étaient là avant nous, c'est parcequ'ils sont meilleurs, voila tout. Mais je jure de la dépasser un jour, surtout que nous avons pas eu de chance ce jour là. mais je compte bien que cela change d'ici la fin du programme. Après cela, nous enchaînâmes par des séries d'exercices extérieurs. Avons nous eu le droit au deuxième miracle de la journée? Ce n'est pas Noël, je suis bien sur de tenir mes comptes à jour, en tout cas, nous avons eu le droit à une douche chaude avant de déjeuner ce midi. le repas était toujours aussi mauvais. mais mon ventre crait famine, je me suis donc frocé à manger, malgrès la répulsion du contenue de mon assiette.
L'après midi fut moins intensif. Pendant plus de deux heures, Anthony leur parla de tactique de terrains et de surive en milieu hostile. je n'ai aboslument rien compris aux sujets sur la tactique, peut être parceque cela ne m'intéresse guère. En revanche ayant déjà été confronté au milieu hostile à l'âge de 10 ans, je me révèle particulièrement douée et débrouillarde pour ce genre de chose. Vint ensuite des séances de self défense, bailey me fait pitié, pendant se heures qui doivent paraitres insuportables pour lui, Anthony en profite pour s'acharner sur lui. Aujourd'hui encore, il l'a condamné à refaire une fois encore le parcours d'obstacles. Je le plains vraiment, pour ma part, je ne m'en suis pas trop mal sorti, même si je vois bien la haine qui se lit dans les yeux de l'instructeur à mon égard. Je suis sur qu'il attend une erreur de ma part pour faire de moi sa souffre douleur.
Fin de journée, avant d'aller manger, nous avons appris aujourd'hui à confectionner des explosifs et comment les manier. Je crois bien avoir fait peur à tous le monde, particulièrement à moi quand, après un mauvais maniement le paint de C4 m'explosa à quelques centimètres de mes mains. cette fois ci, j'ai eu le droit aux réprimandes de l'instructeur.
Voila, il est vingt heures trente cinq, et je suis sur le point de terminer le récit du jour, la soirée s'est passée comme toutes les autres, nous sommes éreintés, c'est pourquoi dès ces lignes terminées, je me mettrais au lit avant d'être en forme le lendemain.
Ce cahier me permet de retracer la vie dans le camps pour les futurs agents à venir, je ne sais pas si j'ai le droit de l'avoir sur moi, Anthony ne l'a pas découvert, et j'espère qu'il n'aura pas la jugeote de fouiller parmi mes affaires. Voila, je repose mon stylo avant de me mettre au lit, j'intercepte le regard interrogateur de Bailey pour savoir s'il peut éteindre la lumière, je ne vais pas le faire attendre, je continuerais la suite la fois prochaine.

Océane

[ Aie!! j'espère que ce ne sera pas trop long à lire!^^ ]

Non, sa iras *attend, je suis sensé te détester* C'est nul! Non, très bon texte!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: 23 jours plus tard   Mar 16 Juin 2009 - 18:08

Il y avait bien longtemps que Mathilda avait perdu le fils du décompte des jours du programme d'entrainement.
Mais, ça faisait déjà 23 jours que son calvaire avait commencé.
Mathi ouvrit un oeil ensommeillé et aperçu Anthony qui s'apprêtait à sonner le réveille. Alors, elle glissa du lit d'Océane, où elle partageait la couchette la nuit, affin de se tenir au chaud. Elle glissa mine de rien dans ces draps gelé. Mathilda fit mine de se réveiller sous l'action du signale sonore d'Anthony.
Le programme d'entrainement avait offert à Mathi sa première amie de sexe féminin du campus. Malgré les aire de poupée de sa partenaire elle avait trouvé une fille énergique et attachante.
Mathilda s'habilla avec les mêmes vêtement qu'on lui avait fourni au début du programme elle faisait en sorte de les garder au sec le maximum possible pour ne pas qu'il gèle la nuit. C'étais la période ou le froid était le plus intense malgré les quatre murs qui les entouraient.
Elle avalât son petit-déjeuner supère protéiné qu'elle engloutie sans brancher. Elle avait pris l'habitude d'avaler ce qu'Anthony leur donnai, car elle ne voulait pas passer sur un éventuel regain d'énergie.
Une fois le Petit-déjeuner avaler les quatre agents se rassemblère au centre de la salle pour pratiquer des exercice d'assouplissement et d'étirement. Ces exercice était conçu pour réchauffer leur muscle affin de les préparer au reste de la journée. Malgré quelque grimasse sur les assouplissements les quatre agents aimaient cette période de la journée, car il pouvait ce réchauffer, sans vraiment s'épuiser.
Anthonie Tudor les envoya au pas de course au parcours-combat. Mathi s'aperçut que la pluie était tombée et avait gelée pendant la nuit. Tous cela lui disais rien de bon mais, elle savait qu'elle pouvait faire confiance à sa coéquipière.
Malgée la connaissance du terrain Mathilda fit perdre du temps à son équipe en ce coinçant sa jambe dans des piège de boue ou une particule de glace c'était formé au-dessus.
Les deux filles arrivèrent au bout du parcours ou les garçons les attendaient. Ils s'écartèrent du robinet où elle pure boire et retirée le sur-plus de boue qui m'acculait leurs jambes.
le thermomètre descendait encore et Anthony décida de faire des exercices physiques pour consolidé leur corps. La neige commença à tomber et après quelque heure de ce régime Anthonie leurs offrit une douche chaude. Les agents étaient aux anges mais, le diner les fit redescendre sur terre. Il leur servie une bouillie brunâtre immonde au gout atroce.
L'aprés-midi on leur donna un cours de tactique de terrain et de survie en milieu hostile. Mathi adorait la théorie le seul truc traitre de c'est briefing était la torpeur qui s'installait parmi heu.
Ils subirent le cours de self défense. Océane se montrai très douée et grasse a ces conseille Mathilda s'en sortait bien comparer à Bailey qui malgré son deuxième Kyu se montrai maladroit, ce qui attirait la fureur d'Anthonie.
Exaspéré et après une punition réservée à Bailey sur le parcours-combats, Anthonie leur fit un cours sur le m'animent et la confection d'explosif. Océane se fit remarquer en faisant explosé une petite charge a quelque mètre d'eux.
le repas du soir fut apprécié de tous, car il était toujours servi chaud sauf pour Océane qui c'était fait remarquer au cours d'avant.
le couché approchait et quand Bailey éteignit tous s'endormir, mais comme chaque nuit le froid réveilla Mathilda et elle alla coller son dot à sa coéquipière qui se tassait pour lui laisser une place.


Pour l'amour du ciel, ecrivez bien mon prénom: Anthony ! Sinon, bon texte!

désoler j'ai copier le nom sur bailey mdr xD


Dernière édition par Mathilda Morigane le Jeu 18 Juin 2009 - 16:55, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: 23 jours plus tard   Mar 16 Juin 2009 - 19:37

Arthur se levait toujours un peu plus tôt, il ne savait pas dormir, quelque chose le traumatisais mais il ne savait pas quoi. Il était assez dépressifs ses derniers temps, il savait que c'était le 23eme jour... Il pensais au moins sa de passer, il souffrait, mais il en avait pas grand chose a faire. Il réfléchissait tout le temps le matin avant que ses amis se réveillent, car il n'aimait pas penser a sa pendant que les autres le regardent, pendant qu'ils dormaient cela ne lui faisait pas de mal, mais in n'arrivait pas a décrypter se que c'était qui le mettait mal a l'aise. En faite, il pensait que c'était Jaal, qui le mettait mal à l'aise, il n'avait plus envie de le voir ni de lui parler, mais il devrait au moins allez le larguer.
C'est alors qu'Anthony arriva et réveilla tout les agents. Arthur fit semblant de se réveiller, le petit déjeuner, qui n'était pas vraiment digne de se nom n'étais pas totalement dégueulasse, et comme Arthur bouffait tout le temps, il n'en avait rien a faire, Océane elle ne savait pas en avaler se petit déjeuner dégueulasse. Arthur la remercia de tout son cœur, parce qu'il était comme un gouffre sans fin, il savait manger sans arrêt, sans prendre un gramme.
C'est alors que vint l'échauffement qui les réchauffa, ils en furent tous contents, pour se réchauffer de la nuit froide, surtout qu'ils étaient a la période la plus froide de l'année.
Après il partir pour le parcourt de combat, qui fut assez compliquer a cause du givre.
Ils apprirent la survie en milieu hostile suivit des cours d'arts martiaux ou Bailey se fut engueuler et dut refaire une fois le parcours de combat. Se qui désola Arthur.
Puis ils apprirent a manier les explosif ou Océane a failli se tué.
Le diner était le meilleur repas de la journée toujours pas très bon mais chaud au moins, et lorsque Bailey éteignit la lampe, Arthur réfléchit encore quelque minute avant de s'endormir.


Bon texte, comme tes camarades! ;) Enfin quelqun qui écrit bien mon nom :cheers:
Revenir en haut Aller en bas
Anthony Tudor

tudor » le diable, c'est moi !
tudor » le diable, c'est moi !
avatar

➝ Messages : 506
Age : 40

Dossier
Compétences:
Missions:

MessageSujet: Re: 23 jours plus tard   Jeu 18 Juin 2009 - 16:25

Cela faisait 23 jours que le programme d'entrainement initial avait commencé. C'était un peut le job le pus immonde, ça allait faire ça à des adultes, mais à des gosses. Aujourd'hui, comme depuis presque un mois, je me levais à 5h00 pétantes. Je démarrais alors une journée chronométrée, à la seconde près. Quoi que... Je me lavais, déjeunais et préparait le camp aux diverses activités du jour. Ensuite, j'allais réveiller les agents. Il déjeunais leurs barres hyper-protéinées alors, avant de commencer des exercices d'échauffements. Dès qu'ils avaient finis, à 6h30 pile. Bien qu'ils ne l'aient pas remarqué, faute de montres. Ils commençaient alors la matinée par le parcours du combattant. Pendant ce temps, j'allai préparer les cours tout en les regardant avec les centaines de caméras dissimulées. Pour changer, aujourd'hui, comme trois fois par semaine, je sortis du camp pour aller voir Ewart. Bien sur, ils ne s'étaient rendus compte de rien. Je rentrais à temps, bien heureusement et je leur fis prendre un douche... Chaude. Petit cadeau de ma part, ils devaient s'en douter, noël approchait. Après qu'ils aient mangées, je leur donnât un cours de "survie en millieu hostile". On était samedi et leurs professeurs habituels n'étaient pas la, je devait alors leur donner des cours. Adieu mon après midi tranquilou! Comme à son habitude Océane se foutait royalement de ce cours, d'ailleurs j'avait une surprise pour elle. Ensuite, cours de self-défence, rien de très dur. Bailey n'y arrivait pas, je me demandes bien pourquoi. Il est pourtant 1er kyu. Je m'acharnais alors sur lui, espérant qu'il s'améliore. J'aurais préféré m'acharner sur Océane. Puis, vers 5h30, le cours de maniement d'explosif commence, au programme, le C4. J'avait d'ailleurs bien préparé ce cours... J'avais piégé un pain d'explosif, je pouvait le déclencher à distance, tout en faisant croire que c'était une érreur. Bien sur, lors de la distribution, je fis bien attention de le donner à Océane. Et quand je commence l'exercice de désamorçage, je la fais reculer avant d'appuyer sur un certain bouton rouge... Après l'avoir engueulé, je lui donne un repas froid. Aujourd'hui, autre exeption, les recrues avaient le droit à manger chaud. Je vais ensuite visionner les vidéos de surveillances, pendant qu'ils dorment. Et, comme presque chaque soir, je m'endort pendant le visionnage.

Suite à la bonne idée d'Océane, j'ais, moi aussi posté, bonne lecture et ben... au prochain épisode...ha.....ha......ha.......
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: 23 jours plus tard   

Revenir en haut Aller en bas
 
23 jours plus tard
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Deux jours plus tard [PV Sybille et Luna]
» [FB 1623] 28 jours plus tard...
» Les 100 premiers jours du gouvernement vus par...
» Mes jours sont plus sombres que vos nuits [commentaires]
» LES 100 PREMIERS JOURS DU GOUVERNEMENT DE MADAME PIERRE LOUIS !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Archives :: Archives :: Le Campus :: Camp d'entraînement :: » Session n°1-
Sauter vers: